• 21.02.2017 - devant les vagues dans le vent

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Il y a tellement de vent que je dois marcher courbée
    La mer m'impressionne, comme toujours -
    Non, ce n'est pas le bon mot
    La mer me fascine, me captive, me subjugue
    J'ai affaire à plus grand, à bien plus grand que moi
    Elle pourrait me tuer en moins de deux, mais j'aime,
    Cette immensité

    Et puis la nuit tombe et devant les vagues dans le vent mes pensées reviennent à toute vitesse
    J'ai de la boue sur mes chaussure et une marque sur mon jean
    Dans la voiture j'écris dans ma tête et ça ne s'arrête pas

    J'ai envie de lui écrire, tu crois qu'on va s'arrêter là ?
    Et puis aussi, tu me manques.

    C'est un secret, je crois, que même toi tu ne dois pas le savoir.
    J'écris Comment ça va ? et je tremble un peu en appuyant sur le bouton
    Mais j'appuie quand même, on va bien voir.

    J'attends.
    Je sais que ça peut prendre longtemps.

     

    « 20.02.201724.02.2017 »
    Pin It

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 28 Février à 12:37

    Waouh! *_* Tu as la poésie en toi et un talent caché!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :