• Messieurs les enfants

    Plus jeune, je lisais déjà Daniel Pennac; je me souviens surtout de la série des Kamo (quatre livres en tout) qui était assez palpitante - suffisamment pour moi. J'avais d'ailleurs été marquée par une interview en fin de le livre, où Daniel Pennac expliquait qu'écrivain n'était pas un métier mais une façon d'être.
    J'avais donc déjà lu l'intrigue de Messieurs les enfants dans Kamo et moi (je ne me souvenais pas de la fin, comme d'habitude). Je ne sais pas lequel est le plus ancien, mais la version "adulte" est évidemment beaucoup plus détaillée.

    Daniel Pennac, Messieurs les enfants

    M. Crastaing, horrible professeur de français, donne ce sujet en punition à Igor, Joseph et Nourdine :
    "Vous vous réveillez un matin, et vous constatez que, dans la nuit, vous avez été transformé en adulte. Complètement affolé, vous vous précipitez dans la chambre de vos parents. Ils ont été transformés en enfants.
    Racontez la suite."

    Je ne veux pas vous en dire plus sur l'histoire; la quatrième de couverture ne contient que le sujet de la rédaction, et je pense que c'est une bonne idée car il est assez intriguant. L'ingéniosité du roman tient à l'histoire en elle-même, de l'ordre du fantastique, mais aussi à l'écriture et à la narration (De toute évidence, le narrateur est un personnage du roman. Mais qui ?).
    J'ai beaucoup aimé suivre les aventures de ces trois jeunes issus de milieux familiaux complètement différents, c'est ce qui fait la richesse de ce livre. Les personnages principaux sont attachants mais tout de même distants, sûrement à cause du nombre de personnages importants pour l'histoire, et de la façon dont l'histoire est racontée.
    Un autre point positif, le narrateur prend le temps de poser le décor; l'histoire est véritablement racontée au lecteur, avec le souci qu'il comprenne bien ce qui se passe, ce que l'on ne retrouve pas dans tous les romans. Et puis l'écriture, l'écriture de Daniel Pennac... Il faut en avoir lu (au moins) un dans sa vie !

    J'ai aimé lire Messieurs les enfants et je pense que vous devriez le lire. D'ailleurs vous devriez aussi lire Comme un roman du même auteur, parce que c'est un livre vraiment très intéressant, qui m'a fait comprendre beaucoup de choses sur le rapport à la lecture.

    « Vienne la nuit sonne l'heure / Les jours s'en vont je demeure15.08.2017 - Enfin / useless »
    Pin It

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :